Droit de réponse d’un Maçon libre

Préalable

A la suite de violentes attaques dont il fut l’objet,consécutivement à la publication d’un article sur » le Renouveau de la gouvernance » et de la campagne de calomnies sourde qu il l’a profondément affectée le F.Louis BENEDETTI nous a demandé l’exercice d’un droit de réponse.

Le comité de publication a accédé à cette demande considérant

1 que la nature même de certains commentaires avaient fait l’objet d’une non-publication tellement le propos débordait de haine.

2 que de nombreux FF proches du F.Louis BENEDETTI peuvent témoigner de la campagne de calomnie et de dénigrement  qui s’en est suivie.

La liberté d’un Maçon se manifeste par une parole libre.

Hermes.

———————————————-

TEXTE

« Les colères de Dominique Moreau !

Dominique Moreau êtes-vous Franc Maçon ?

Je n’ai écrit qu’un seul article dans ce blog et il a eu le don de déclencher la fureur de Dominique Moreau. Serait-ce que j’ai mis le doigt là où cela fait mal ?

Dominique Moreau ne supporte pas l’idée que l’on puisse avoir une opinion différente de la sienne et il est prêt à combattre par tous les moyens ceux qui s’opposent à lui.

Pour illustrer ce propos je veux vous faire part de la lettre que je lui ai adressée il y a quelques jours et qui n’a reçu aucune réponse sinon encore une fois des sarcasmes indignes d’un Maçon.

 

Mon TCF Dominique,

Tu occupes la plus haute fonction dans notre Obédience, en qualité de Grand Maître de la GLAMF. Tu as signifié clairement que tu ne souhaitais pas te présenter à ta propre succession lors du prochain Congrès. Je me suis réjouis de cette décision, que j’ai interprétée, sans doute à tort, comme un signe d’ouverture et de renouvellement, car tu occupes depuis 6 ans les fonctions de Député Grand Maître qui t’ont conduit à assurer celles de Grand Maître

A ce propos je t’avais adressé un courrier personnel auquel non seulement tu n’as pas répondu mais que tu as cru devoir diffuser à plusieurs Frères en l’assortissant de propos sarcastiques et désobligeants.

N’ayant pu établir un dialogue, j’ai écrit un article qui a été publié sur un blog qui venait de se créer et dont je ne suis ni le créateur ni l’administrateur.  Dans cet article je retrace notre jeune histoire pour nos Frères, les plus récents, qui ne la connaissent pas. J’ai aussi très clairement émis l’hypothèse d’une candidature à la Grande Maîtrise, issue du sérail et surtout loin de nos vicissitudes passées. En outre, j’avais noté que tu t’étais félicité, dans ta dernière communication, du retour à une situation apaisée.

Il m’a été rapporté qu’à l’issue de cette publication, que j’ai signée de mon nom ce qui ne s’est jamais fait dans les anciens blogs, tu étais furieux contre moi. Et après avoir demandé, en vain, aux diverses instances auxquelles j’appartiens des sanctions contre moi tu t’es livré directement ou par personne interposée à une campagne de dénigrement. Tu t’es appuyé pour cela sur une conversation que j’ai eue avec un autre Frère de l’Alliance qui est aussi membre du Suprême Conseil habitant dans le Languedoc Roussillon qui est la région de ma résidence secondaire. Cette conversation a été complètement dénaturée et tu as prétendu, inexactement, que je téléphonais à tous les membres du Suprême Conseil que pour la plupart je ne connais pas !

Par ailleurs partant d’un clin d’œil que j’ai adressé au patron du site Dauphiné Savoie que j’ai connu quand je visitais, en tant que Grand Inspecteur Provincial, sa Loge Menorah et que j’ai revu récemment lors de la cérémonie funèbre d’un ami très cher, tu n’as pas hésité à prétendre que je pactisais avec la GLNF et que je pouvais partager les idées véhicules dans son blog.

Enfin, lors de la récente audition du Bureau National par le Conseil de Surveillance  tu t’en es pris violemment à moi et quand j’ai ouvert la bouche pour te répondre j’ai été très surpris par ta manière de me couper violemment la parole et littéralement perturbé. Quand, au moment de la pose j’ai voulu te parler calmement tu as adopté une attitude méprisante, humiliante et arrogante en me déclarant avec une agressivité qui n’était pas feinte : « je ne te parle pas, tu n’es rien, tu es quantité négligeable » devant divers témoins du Conseil de Surveillance qui ont été choqués par cette attitude. 

Un tel comportement est radicalement étranger à notre démarche initiatique et hors champ de notre chemin d’humanisme, de tolérance et de respect ; et parait inconcevable de la part du représentant de notre Obédience, tenu d’un devoir d’exemplarité.

Est-ce le pouvoir qui te tourmente ainsi ? La crainte de ne plus occuper une fonction prestigieuse ?

J’aimerais pouvoir en parler avec toi et surtout que tu reprennes ton calme et ta sérénité qui sied à tout maçon digne de ce nom !!!

 

 VF Louis BENEDETTI

Hexagone 615, matricule 2053

 

Qu’ai-je dit dans mon article qui justifie cette colère ?

Je me suis contenter de constater que l’Obédience est en perte de vitesse et qu’il fallait mettre en place une nouvelle équipe de dirigeants pour deux raisons :

1 – Les dirigeant actuels qui sont en place depuis le début se sont engagés lors du colloque de Montreuil en 2010 et ensuite en signant la déclaration de principes et enfin dans les premiers statuts de 2012 à ne pas confisquer le pouvoir au bénéfice de quelques-uns. A ce sujet on a déjà vu des FF s’exprimer sur les statuts de 2013 qui violaient certaines dispositions prévues dans la mouture de 2012.

2 – Parce je pense que l’équipe actuelle n’est pas la mieux placée pour rassembles ce qui est épars en l’occurrence les Loges qui se sentent perdues et qui attendent qu’on leur propose un projet identitaire. C’est une opinion et, le maçon que je suis, attend qu’elle soit respectée même par ceux qui pensent le contraire. Je ne suis pas connu en province mais je suis honorablement connu à Paris.

 

Où en est-on aujourd’hui ?

Pressé de toutes part D.M. a admis qu’il pourrait avoir plusieurs candidats mais ne leur donne aucune possibilité de s’exprimer en vertu de règles dont on ne trouve nulle part la trace écrite.

S’il y a plusieurs candidats il faut qu’il y ait entre eux une égalité de traitement. A ce sujet le Président du Conseil de Surveillance, es qualité, a demandé qu’il soit constitué une commission de contrôle composée de deux membres du Conseil des Sages, de deux membres du Conseil de Surveillance et de deux personnalités indépendantes.

Cette requête a été violement rejetée aujourd’hui dans une lettre réponse encore une fois pleine de violence et de contrevérités.

Je repose la question : Dominique Moreau, êtes-vous Franc-Maçon ?

 

Mes Frères à vous de vous faire une opinion et de faire votre choix en votre âme et conscience.

Fraternellement

L.B. »

——————————————————————————————————————————-

Si vous souhaitez commenter et rester anonyme en ne communiquant pas votre adresse email vous pouvez utiliser cette adresse : anonyme@notre-trait-d-union.fr

 

3 commentaires sur “Droit de réponse d’un Maçon libre

  1. SI, si mon cher Louis D.M. est Franc-Maçon, il a payé sa cotisation, il a certainement dans son porte-feuille dans le compartiment des cartes de crédit sa carte plastifiée prouvant qu’il est à jour avec la trésorerie !!!
    Il est donc Franc-Maçon ! Et oui puisque c’est maintenant comme ça que nous les reconnaissons : il suffit qu’une personne nous produise ce « certificat » qu’il puisse répondre aux questions que le Frère Expert « manquera » de lui poser… Même si ces réponses peuvent venir d’une lecture d’un ouvrage en vente libre dans n’importe quelle bonne librairie… Même si l’Obédience dans laquelle il est « encarté » et qui bien sûr « travaille régulièrement » n’est pas Régulière puisqu’elle accepte au cours de ses Tenues Rituelles des gens qui eux n’ont rien de réguliers. Et nous le laissons pénétrer dans un espace que nous allons rendre au Sacré ce qui bien sûr ne fera pas puisque le personnage que nous avons accueilli ne peut être que réputé « profane ». Parce que cette Tenue ne sera que du théâtre ! Et que rien de ce qui s’y passera ne pourra être considéré comme « ésotérique » et à plus forte raison « initiatique »
    Comprend mon cher Louis que nous devons vivre dans le monde de la modernité ! Que la Tradition à laquelle nous nous raccrochions avec tant de force n’en serait que la négation.
    Nos augustes dirigeants ont oublié ce que voulait dire : Esotérisme, Métaphysique, ils ne font pas la différence entre les « Acousmatiques » et les « Mathématiciens » de Pythagore, entre les Esotériques et les Exotériques du même.
    Ils nous obligent à trahir les Serments solennels que nous avons prêté au cours de nos vies maçonniques de ne pas participer à la création ni au fonctionnement de toutes Loges irrégulières, à pratiquer nos Rituels non seulement dans leur forme mais surtout dans leur esprit !
    Nous sommes condamnés à nous contenter d’une Maçonnerie de mascarade, qui à brève échéance ne sera même plus en état de permettre à ceux qui en sont dépositaires la transmission de nos Valeurs.
    Alors pourquoi t’étonner qu’un membre éminent de ceux qui nous ont mis dans cette situation ait pu se souvenir du premier devoir d’un Franc-Maçon : « Maitriser ses passions et faire de nouveau progrès dans la Maçonnerie » cette Maçonnerie n’étant visiblement pas le même que celle qu’ils nous imposent.

  2. Je ne résiste pas à vous rappeler ce qui figure dans la plaquette de la GLAMF qui est sur le site officiel : »La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française respecte scrupuleusement les Principes de base de reconnaissance édictés par la Grande Loge Unie d’Angleterre en 1929. » (copié/collé)
    Et à vous rappeler ce magnifique article sous forme d’interviews qui figurait sur le même site il y a encore peu et qui semble t’il a aujourd’hui disparu, l’interviewé était Alain Berheim grand historien reconnu de la Franc-Maçonnerie. A.Berheim insiste sur la nécessité de rapports étroits entre les Obédiences, encourageant le travail et les projets menés en commun ! Mais à la question : « Est-contagieux de fréquenter des Frères irréguliers », il répond : « Rien ne s’oppose à ce qu’un Maçon Régulier et reconnu participe à n’importe quelle activité de tels Frères s’il le désire, avec une exception : sa présence dans une Tenue Rituelle…… »
    A mon avis, avant de publié cette article sur le site, il n’a pas été relu jusqu’au bout !!!

  3. Sans contester sa véracité, je lis cet article avec tristesse. Tristesse, parce qu’en région Toulousaine, nous sommes informés « sous le manteau » d’exactions, ou plutôt d’abus de pouvoir, de notre gouvernance
    Tristesse, car mon Parrain m’avait décrit notre obédience comme différente, moderne et démocratique.
    Tristesse, car d' »anciens » sont encore plus tristes, et se sentent trompés en comparant ce qui leur avait été promis et ce qui est réel.
    Puissent les Frères réagir et influencer vers un véritable renouveau qui pour l’instant est infirmé, visiblement, par les faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *