Droit de réponse cadre 6-IV de la loi 2004-575 du 21 juin 2004

Le Président GM par intérim à cru bon devoir envoyer le 11 Novembre 2017,un courriel ,adressé aux membres de l Association GL.AMF dans lequel celui ci en termes diffamatoires ,critique nommément les 7 FF qui en leur qualité de membres de l Association dont 6 élus au Conseil de Surveillance,ont dénoncés au delà des dérives statutaires ,les abus de droit commun de la gouvernance.

Conformément aux dispositions de la loi 2004-575 du 21 juin 2004 ,cadre 6-IV, ces FF  ont demander l’exercice d’un droit de réponse qui fut,selon les informations qui nous ont été transmises ,signifié par exploit d huissier le 20 novembre 2017,devant  le mutisme méprisant de la gouvernance sur cette disposition légale

Considérant qu’à ce jour 30 Novembre soit 10 jours plus tard, aucune diffusion n’a été effectuée et afin de respecter le principe du contradictoire nous publions ci-après à la demande des FF incriminés le texte relevant de leur droit légitime de réponse.

 

Hermes

———————————————————————————————————————————

« Le présent droit de réponse s’exerce dans le cadre 6-IV de la loi 2004-575 du 21
juin 2004 sur les propos diffusés par le GM le 11 novembre 2017
———-
C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons pris connaissance du sombre
message électoral que Dominique Moreau en sa qualité de Grand Maître par intérim
a diffusé le 11 novembre dernier à tous les Frères de notre Obédience.
Nous ne souhaitons pas entrer, une fois encore, dans la polémique destructrice
qu’il tente de faire naître, à la veille d’un scrutin décisif.
Même s’ils sont particulièrement blessants à notre encontre, nous ne répondrons
donc pas aux propos de Dominique Moreau et essaierons de cheminer loin des
tumultes stériles et ravageurs.
Que nous reproche-t-il d’ailleurs, si ce n’est d’avoir, fort normalement fait usage
de recours dont, en notre qualité de membres élus du conseil de surveillance (pour
six d’entre nous), nous disposions et avions le devoir d’exercer pour respecter nos
attributions et notre mission ?
La Maçonnerie n’est pas, à notre connaissance, une structure sans âme ou une
chambre d’enregistrement sans humanité. Et chacun d’entre nous, s’il n’est pas
d’accord, est en droit de le faire savoir, pacifiquement, sans se faire vilipender et
être menacé d’exclusion. C’est son devoir, vis à vis de lui-même mais aussi vis à vis
des Frères dont il est le représentant.
C’est en substance ce que nous étions en droit d’attendre après les assises
fondatrices de l’ULRF, qui nous promettait une fraternité démocratique et dont
notre Grand Maître actuel se voulait l’un des principaux garants.
Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui impératif que les prochaines élections puissent
se tenir dans un climat calme et apaisé, dans le respect absolu de ce que
souhaitent tous nos Frères. Il ne peut pas, dans notre famille, y avoir des invectives
ou des mots ravageurs. Seuls, le respect et l’estime doivent nous permettre de
discuter mais surtout d’avancer.
Il en va de l’existence même de notre Obédience. Nous ne sommes ni sur un champ
de foire, ni dans une arène. Pourquoi parler d’amour fraternel si nous ne savons
pas dialoguer et exposer nos arguments de façon respectueuse ?
Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. De nos décisions vont dépendre,
non l’avenir de quelques-uns, mais l’avenir de tous. Et cet avenir, nous pouvons le
construire solidement, si nous le voulons vraiment au fond de nos coeurs !

Il n’est pas trop tard pour réagir et éviter de revivre ce que nous avons fui : un
temps de destruction et un avenir sombre.
Et, il est en tout cas plus que temps que chacun accepte enfin de laisser ses
métaux à la porte du temple.
C’est ce que, pour notre part, nous nous engageons à faire. Nous pouvons bâtir
ensemble. Nos différences seront notre richesse et notre complémentarité. Ne
regardons plus vers le passé mais pensons à nos responsabilités nouvelles dans les
années à venir.
C’est ainsi que, comme nous l’espérons du fond de nous-mêmes, le Convent et le
Congrès de Montpellier nous permettront de renouer avec l’engouement qui avait
prévalu lors de la création de l’Alliance.
Tout est possible : il suffit de le vouloir et d’espérer.
La période des voeux étant proche, c’est celui-ci que nous formulons profondément
pour l’ensemble d’entre nous.
Michel SABO Louis BENEDETTI Bruno MERCIER
Germain CASTEL Yves CAPRON Francis MOUTURAT
Hubert ARNAUD »

———————————————————————————————————————————

 

 

 

8 commentaires sur “Droit de réponse cadre 6-IV de la loi 2004-575 du 21 juin 2004

  1. JR. Dalle élu GM.
    La GLAMF s’incrit donc définitivement dans l’irrégularité.
    Il ne faut surtout pas engager la moindre procédure judiciaire, au regard du résultat officiel c’est le choix des 2/3 des membres de cette obédience, dont acte.
    Dès lundi je démissionne et je fais une demande d’affiliation à la GLIF.
    Pour mes Frères du REAA ce sera un peu plus délicat, la GLIF ne veut pas de ce rite, il faudra réintégrer la GLNF.
    Je les engage à le faire sans se poser de question ou à changer de rite pour intégrer la GLIF.
    Mes Frères du REAA, gardez à l’esprit que le rite pour lui-même n’est qu’une chapelle, le rite doit rester un moyen d’accès à la maçonnerie, ce n’est rien d’autre.
    Je vous embrasse.

    1. Je te répond ici plutôt qu’ailleurs pour éviter la polémique inutile.
      Tu seul, bien seul. Serait ce à dire que tu as tort ? Ce n’est pas une évidence. Mais il très difficile de soutenir ses convictions contre un système aussi hostile que le blog dans lequel tu t’evertuait a t’exprimer.
      J’ai essayé et très vite renoncé car le système (à plusieurs lames) était insoutenable.
      Je voulais juste, si tu en avais besoin, t’apporter un peu de soutien et de réconfort. Te dire que d’autres que toi, pensent comme toi et que si on te stigmatise et te marginalise, tu n’es pas seul à penser ainsi.
      Bien sûr, l’exaspération dans laquelle on est mis par le système provoque des débordements inappropriés mais compréhensibles.
      Je te souhaite, mon Frère, sérénité et de trouver un nouveau chemin plus fraternel, dans la Régularité. Moi j’essaye mais c’est compliqué.

      1. Mon cher Denis, Mon Très Cher Frère,
        Merci de ce message, l’un des plus fraternels qui m’ait été adressé depuis un bon moment et disons depuis que je me suis élevé contre l’orientation vers la « maçonnerie » irrégulière de février 2015.
        C’est vrai, ce blog du toutou Feudusoleil est rapidement devenu une véritable porcherie où les pires insultes sont l’expression courante, comme je ne l’ai même jamais constaté ailleurs, sur aucun blog, pas même le pire des profanes.
        Je n’ai pas vraiment souffert de leurs excès.
        D’une part, ça les regarde et les range dans la catégorie des profanes infréquentables, ces types sont des imposteurs,
        d’autre part, le jeu consistait, pour moi, à démontrer toute l’imbécilité et le parjure que constitue le fait d’abandonner les principes pour lesquels nous avons prêté serment, parce que nous n’avions pas été reconnus et au profit d’un larbinna vis à vis de ces hypocrites et condescendants de la GLDF ; j’ai toujours considéré qu’il est largement préférable d’être seuls qu’accompagné de la sorte.
        Cette Glamf est une imposture, y rester c’est devenir insignifiant, une profanation tel qu’un maçon peut l’entendre.
        J’ai choisi de me respecter, faites de mêmes mes Frères, quittez ces guignols sans même vous retourner,
        il n’y a pas pire que les convertis !
        Je vous embrasse très fraternellement.

    2. Mon très cher Frère, tu tires avec sagesse la leçon du vote on ne peut plus clair des FF de l’obédience. Tu ne peux cependant pas nous quitter en laissant derrière toi une mine dont la mèche est allumée par tes soins, lorsque tu parles d’irrégularité. Il n’y a aucune irrégularité dans l’élection de notre nouveau G.M.
      Une telle affirmation est indigne et je serais heureux de lire en réponse que tu retires ces propos non fraternels sans doute tenus sous le coup de l’émotion quelques instants après la communication des résultats.
      Sans doute découvriras -tu ailleurs que le REAA n’est pas l’expression suprême de la démarche initiatique, et j’espère que tu pourras reprendre le polissage de ta pierre en laissant derrière toi les conséquences de manifestations d’ego excessives.

      1. @ Petitgonnet,
        C’est de maçonnerie dont je parle lorsque j’évoque l’irrégularité,
        le reste m’importe peu et si tu m’avais honnêtement lu, j’acte que l’élection du nouveau GM est le choix des 2/3 de ton obédience.
        Comme je doute que tu m’aies mal lu, l’indignité te revient.
        Quant au REAA … je n’en suis pas :))
        Bref, tout faux très cher, et surtout un bel exercice de mauvaise foi.
        L’ivresse de la victoire ? Et sans doute la bêtise aussi.

  2. Mes FF
    Les 2/3 ont en effet choisi régulièrement leur GM qui devient donc celui de tous.
    Les LL qui n’étaient pas d’accord n’avaient qu’à venir voter elles ont laissées environ (je n’ai pas le chiffre exacte) 530 votants soit 265 LL sur les 700 de la GLAMF, décider pour tous.
    Donc rien à dire sur le résultat mais où il y a dire c’est sur la campagne épouvantable menée par D M et ses troupes.
    Mais comme toujours il n’y a que le résultat qui compte et comme on dit « sauf en Maçonnerie parait-il » mort aux vaincus » !!!!!
    Mais aussi tenons compte des appels au secours de ceux qui ont été étouffés par le système car ils se sont battus seuls sans armes, sans communication, sans moyen en ressentant la haine dans de nombreux cœurs et la défiance de ce qu’ils ont essayer de montrer à ceux qui étaient devenu hermétiques à leurs arguments pourtant juridiquement imparables.
    J’ai dit
    JJ G

  3. Jean-René DAL.., élu, succède à Claude BEA. ,élu 3 ans plus tôt ; le tout sous la houlette bienveillante du trois fois centenaire Dominique MORE… qui se sera probablement gardé une place de premier choix dans le prochain collège de celui qui lui doit tout et qui risque de n’être qu’une pathétique marionnette entre ses mains.

    Tout cela confine au ridicule quand on sait que les statuts de la GL-AMF avaient affirmé le principe de l’alternance des rites pour l’élection du GM!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *